Différence entre kw et kva !

La majorité des personnes, pour ne pas dire tout le monde, utilise le terme kW et kVa sans savoir ni son vrai sens ou ses différences. Pourtant, savoir distinguer ces unités de dimensions est indispensable afin de bien gérer la consommation électrique que nous dépensons quotidiennement. En voici quelques informations à noter concernant les différences entre ces deux unités.

La différence kW et kVa

La plupart des personnes jugent non utile de savoir distinguer la différence entre kVa et kW. Pourtant, la puissance de souscription connait une forte différence en fonction de l’unité de mesure choisie et les appareils qu’elles utilisent. En effet, la puissance active dite puissance utile exprimée en Kilowatts (kW) se trouve identiques à la puissance des appareils utilisés dans le local en même temps pour la production de la force ou de la chaleur par exemple.
Quant à la puissance souscrite nommée également puissance apparente exprimée en Kilovoltampères kVa), elle reste invariable et fixée sur le cadre de configuration du compteur selon la demande du consommateur. Pour les compteurs gaz, lors d’un déménagement, c’est différent. En plus, elle se trouve plus puissante en comparaison avec avec la puissance active étant donné qu’elle est calibrée. Ainsi, cette puissance peut couvrir tous les besoins d’électricité du local entier. Dans le cas de puissance souscrite, le consommateur peut soutirer du réseau la puissance maximale sans devoir faire de dépassement de puissance du panneau solaire.
La grande différence kW et kVa réside sur la facturation. En effet, la puissance active est déterminée lors de la cumulation des watts de tous les appareils utilisés dans le local tandis que la puissance souscrite est signalée sur la facture.

Comment choisir la bonne puissance du compteur ?

Compte tenu de la différence kW et kVa, le choix de la bonne puissance est crucial, nécessitant ainsi une étude approfondie afin de choisir la plus bénéfique.
En effet, si la puissance souscrite connait une forte élévation, le consommateur se trouve obligé de payer un surplus de son abonnement. Ainsi, il est donc conseillé de trouver la puissance du compteur beaucoup plus basse en fonction de son utilisation.
Si la puissance souscrite s’avère être plus basse en comparaison avec la puissance active, soit le compteur linky disjoncte provoquant une coupure de l’électricité, soit la consommation présente un dépassement de puissance que les fournisseurs obligent à payer.